Concept de la vulnérabilité climatique

La vulnérabilité au changement climatique est le degré auquel les systèmes (régions, populations, écosystèmes, etc.) sont affectés par les effets des changements climatiques. Elle est fonction à la fois de l’exposition aux stimulis climatiques, de la sensibilité de ce système et de sa capacité d’adaptation.

L’exposition est le rythme et l’ampleur de la variabilité climatique et du changement climatique (p. ex. changement des températures/précipitations, apparition de grêle / fortes pluies / tempêtes, etc.). Évaluer l’exposition consistera donc à évaluer l’ampleur des variations climatiques auxquelles le territoire devra faire face, ainsi que la probabilité d’occurrence de ces variations climatiques.

La sensibilité au changement climatique fait référence à la proportion dans laquelle un système exposé au changement climatique est susceptible d’être affecté, favorablement ou défavorablement, par la manifestation du changement. Elle décrit l’environnement naturel ou physique du territoire et dépend de multiples paramètres, tels que la densité de population, le profil démographique, l’occupation du sol, l’aménagement de la terre, etc. L’exposition et la sensibilité forment l’impact potentiel du changement climatique qui se produit sans tenir compte de la capacité de la population locale à s’adapter aux effets.

L’adaptation au changement climatique consistera à réduire la sensibilité du système, et donc à réduire sa vulnérabilité. Elle décrit l’environnement sociétal du système, comme p. ex. les ressources financières de la population, son accès aux technologies et aux informations, l’accès aux institutions et groupements, les connaissances locales, etc., qui tous lui permettent de s’adapter.

 Plus d'information sur la vulnérabilité climatique au Burundi cliquer ici.