Latrine AKASUGA

Dans le contexte que connaît le Burundi marqué par une érosion accrue des sols, une perte de la fertilité, un déficit agricole et alimentaire aggravé par les effets du changement climatique, le projet ACCES a voulu tester la mise en place de latrines Akasuga à déviation d’urines. La latrine écologique appelée AKASUGA (qui signifie « Petite maisonnette de toilette qui produit du fumier ») permet la récupération séparée des excrétas humains solides et liquides. Ces excrétas récupérés suivant des techniques simples et accessibles aux populations servent pour améliorer la fertilité des sols et contribuer à l’augmentation du niveau de vie des paysans. Ces latrines permettent d’éviter la pollution bactériologique de la nappe phréatique et rendent disponible un engrais organique naturel à la portée de tous.
Le projet GIZ/ACCES a ainsi eu recours à l’expertise de l’association A.E.D asbl et de M. Léonard Nzeyimana pour installer 25 latrines à Mutambu et 100 latrines à Isare et Marangara. Cette activité a rencontré un vif succès auprès de la population locale qui a très vite adopté et compris l’intérêt de telles latrines agro6écologique.
Pour plus d’information sur les latrines Akasuga contacter:
Sector Program Sustainable Sanitation
E: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
I: www.giz.de/sanitation

 

MANUEL TECHNIQUE DE CONSTRUCTION D’UNE LATRINE ECOLOGIQUE « AKASUGA »