Valeurs des terres et les coûts de l’inaction contre la dégradation des sols au Burundi

Le rapport du 2015 de l’Initiative ELD (Economics of Land Degradation / Economie de la dégradation de terres) chiffre la valeur de la terre. Pour le Burundi deux modèles chiffre la valeur comme suit :

  • Valeur des services écosystémique: 13.276.114.120 USD
  • Perte de la fonction des écosystèmes / Valeurs de la dégradation :          7.523.876.386 USD / 43,3 % [modèle Haberl]
  • Perte de la fonction des écosystèmes Valeurs de la dégradation:        4.906.703.216 USD / 63,0 % [modèle Imhoff]

Plus d’information voir le rapport ELD 2015

Bien qu’elle soit le pilier du développement socio-économique et écologique, la gestion durable des ressources naturelles semble être reléguée au second rang en comparaison avec les autres secteurs de développement socio-économique. Le Rapport final de l’étude sur les coûts de l’inaction contre la dégradation des sols au Burundi répond au souci d’identification et d’évaluation des conséquences majeures de la non prise en compte et la non mise en œuvre efficace du Programme d’Action National de Lutte Contre la Dégradation des sols PAN/LCD, qui a été validé en 2005. L’étude montre ainsi les impacts économiques et environnementaux en termes de coûts d’opportunité résultant de l’absence de décision d’investir dans la Gestion Durable des Sols.

Documents

Veuillez trouver l'archive ici.

A savoir plus...

Statistique

Week59
Month243
All9352