La jeunesse burundaise face à l’environnement et l’adaptation au changement climatique

Au Burundi, la jeunesse (moins de 35 ans) représente 60% de la population (RPH 2008). Victimes et acteurs de la dégradation actuelle de l’environnement et du changement climatique, les jeunes burundais constituent un groupe cible important du projet ACCES.
Dans ce cadre, une lettre d’un ancêtre burundais fictif a été adressée aux générations actuelles. Cette lettre retrace le profil historique de la dégradation environnementale liée aux activités de subsistance socio-économique.
 

Les populations du littoral de ce qui reste du Parc de la Kibira, qui profite des services rendus par cet écosystème pour pratiquer le maraichage.

Cette lette affiche comme un regret et apporte un clin d’œil aux générations futures et actuelles en vue de ne pas tomber toujours dans les mêmes erreurs.
La lettre est écrite en français et en kirundi et a été publié dans les journaux quotidiens Ubumwe et le Renouveau et dans le bimensuel Ndongozi.
Dans la même continuité, pour soutenir quelques Ecoles secondaires (2ème Cycle fondamental et post fondamental) possédant des Clubs Environnement et organisés Réseau pour la Promotion de l’Education Environnementale au Burundi (RPEEBU) en collaboration avec les Centres Jeunes des communes Mutambu, Isare et Marangara ont été renforcés en environnement et adaptation au changement climatique en vue de répliquer ces concepts dans la jeunesse encadrée.

 
Les participants membres du REPEBU et des Centres jeunes de Mutambu, Isare et Marangara en excursion pour se rendre compte des risques liés au changement climatique et des options (mesures) à prendre pour s’adapter.


Ainsi donc, des bons gestes en environnement et adaptation et changement climatique tels que « un élève, un arbre par an » ont constitués des engagements de suivi le long de l’année scolaire 2016- 2017 et les années à venir.
Ces activités seront poursuivies au niveau des centres jeunes et ecoles secondaires des communes de Mutambu, Isare et Marangara.
 L’objectif commun est de sensibiliser la jeunesse pour prendre conscience des effets néfastes de la dégradation environnementale et du changement climatique en vue de changer d’attitudes et de comportements par de petites actions concrètes.


La lettre à nos enfants et petits enfants (Kirundi et français)