Finale du concours de poésie sous le thème « Femme, actrice incontournable dans la gestion durable de l’eau et du sol en vue de la sécurité alimentaire »

posted in: Mesures d'adaptation | 0

Une compétition a été organisée à l’intention des élèves des clubs environnement membres du Réseau pour la Promotion de l‘Education Environnementale au Burundi (RPEEBU) avec l’appui financier de la GIZ/ACCES dans le cadre du Projet de Gestion durable des ressources en eau et des sols pour la sécurité alimentaire dans les zones sujettes aux catastrophes au Burundi.

Selon le président et représentant légal du RPEEBU, l’aboutissement de ce concours a été possible grâce à l’appui financier de GIZ/ACCES et à la participation active des encadreurs et des encadrés du RPEEBU dans les activités.

Eddy Nicizanye, Président et Représentant Légal du RPEEBU lors du discours d’introduction du concours poésie

Dans son discours de circonstance, le Responsable des Marchés du projet GIZ/ACCES, Monsieur Stephan Hauch a souligné l’importance du thème de cette compétition. Il a fait savoir que face aux effets de changement climatique qui frappent l’humanité, l’un des meilleurs moyens de résilience est de sensibiliser la jeunesse qui constituent les décideurs de demain : « La jeunesse, la femme c’est notre proche avenir ; le climat, l’environnement c’est le futur de l’humanité ».

« Aujourd’hui, nous connaissons et subissons les effets des changements climatiques provoqués par les activités anthropogéniques mais nous devons nous y adapter. Nous devons réagir maintenant » 

Stephan Hauch, Responsable des marchés du projet GIZ ACCES lors du disocurs d’introduction

Après la déclamation des poèmes, le jury a délibéré à huit clos. Avant de publier les résultats, le président du jury s’est réjoui de la qualité des prestations des élèves ayant participé à la finale de ce concours poésie et a remercié tous les concourants. Il a indiqué que les textes cadraient bien avec le thème et qui respectaient les règles poétiques. Il a fait savoir que l’évaluation des textes a été cotée sur 60% et la déclamation a été cotée sur 40%. La première s’appelle Nsanzimana Dany Christa de l’école d’Excellence Ngagara avec 72,7% ; le deuxième Kazungu Kelly du Lycée SOS de Bujumbura avec 67,2% et la troisième Igiraneza Beraca du Lycée du Lac Tanganyika II avec 66,8%.

A côté du message de sensibilisation en faveur de la protection de l’environnement véhiculé à travers ces poèmes, tous les concourants ont été primés par ordre de mérite. C’était donc un sentiment de joie pour ces élèves qui avaient participé à cette dernière phase de compétition.   

Remise des prix aux 20 premiers candidats
Les 20 finalistes du concours poésie : “Femme, actrice incontournable dans la gestion durable de l’eau et du sol en vue de la sécurité alimentaire”

Le représentant du ministre de l’éducation nationale et de la recherche scientifique a prodigué des conseils aux concourants de ne pas precher par poésie seulement mais d’agir par les actes surtout dans le milieu scolaire. 

Signalons à toute fin qu’un recueil des 20 meilleurs poèmes sera produit et distribué dans les bibliothèques de certaines écoles  et dans tous les CLACs du pays pour une large sensibilisation sur les méthodes d’adaptation au changement climatique.